Vous êtes contribuable, et comme chaque année, vous allez déclarer vos impôts. Sachez que parmi ces dépenses auxquelles vous vous engagez, vous pouvez bénéficier d’un avantage fiscal. Si vous avez eu recours à un intervenant pour un service d’aide à la personne à domicile, une partie de votre dépense pourrait vous être remboursée.

50% de réduction ou crédit d’impôt

1

Les sommes dépensées pour les services d’aide à domicile donnent droit à une réduction d’impôt pour les imposables et un crédit d’impôt pour les personnes actives non imposables. Les contribuables bénéficieront soit d’une déduction de 50% des dépenses sur le montant de leurs impôts, soit d’un versement de 50% de crédit par l’administration fiscale.

Cet avantage fiscal est plafonné à 12000€ par an et ne doit dépasser les 6000€ par foyer fiscal. Le plafond services à la personne peut varier en fonction de l’âge du contribuable et sa situation familiale, de son nombre d’enfants à charge et de la présence d’une personne handicapée ou ascendant vivant à son domicile.

Vous employez, pour la première fois, un intervenant directement ou bien via une société agrée ? Pour cette première année, votre plafond est fixé à 15000€ au minimum et 18000€ au maximum. Encore faut-il savoir que ces avantages fiscaux sont uniquement adressés aux contribuables domiciliés en France.

Les plafonds spécifiques pour certaines activités liées au service d’aide à la personne

Les avantages sont pareils pour tous les contribuables. Pour certains services, ils bénéficieront d’un plafond spécifique. Les petits travaux de jardinage, par exemple, sont plafonnés à 5000€ par an au maximum. Alors que le petit bricolage est limité à 500€. Pour ce dernier, chaque intervention ne doit pas dépasser les 2 heures. Le plafond limité à l’assistance informatique et internet est fixé à 3000 €.

Le droit à la majoration

Avec un plafond annuel de 12000€, le contribuable jouit d’une majoration de 1500€ par enfant à charge. Que cet enfant soit mineur ou majeur rattaché. Cette majoration est aussi valable si l’enfant rattaché a lui aussi des enfants à charge. Elle est par contre fixée à 750€, soit la moitié, si la prise en charge de l’enfant est partagée entre les deux parents divorcés. Il en est de même pour le cas d’une résidence alternée.

La majoration de 1500€ est aussi attribuée par membre de foyer fiscal âgé de plus de 65ans. Si le contribuable bénéficie d’un crédit d’impôt et emploie un intervenant au domicile de son ascendant dans lequel il vit, il pourra également jouir du même avantage.

https://www.astuces-depannage.com/wp-content/uploads/2018/07/2-2-1024x772.jpghttps://www.astuces-depannage.com/wp-content/uploads/2018/07/2-2-150x150.jpgAnnieVie pratiqueFISCALITÉVous êtes contribuable, et comme chaque année, vous allez déclarer vos impôts. Sachez que parmi ces dépenses auxquelles vous vous engagez, vous pouvez bénéficier d’un avantage fiscal. Si vous avez eu recours à un intervenant pour un service d’aide à la personne à domicile, une partie de votre dépense...Nos meilleurs astuces dépannage