Le Chili regorge de gros endroits touristiques, attirant un nombre inestimable de visiteurs. San Pedro de Atacama les fascine pour son architecture d’origine inca. La Valle de la Luna les intrigue pour son étrangeté. D’autres personnes apprécient le parc national Lauca pour différentes raisons. Créé en 1970, ce joyau couvre une superficie de 1 378 km2. Il se situe à l’est de la région d’Arica et Parinacota, dans la province de Parinacota. Ce parc représente un grand intérêt culturel et historique, car il s’y mêle les paysages de la précordillère des Andes et de l’Altiplano andin.

L’une de ses principales attractions est le merveilleux lac Chungará, l’un des plus élevés au monde. Niché au pied des volcans jumeaux Payachata, c’est un immanquable lors d’un séjour au Chili. Son implantation en hauteur, 4 570 m, est tout simplement magnifique, tant il reflète le glacier de 300 m de large du mont Parinacota. La nuit tombée, le froid se fait ressentir, mais la récompense sera la vue des flamants roses, rendant le décor encore plus féerique.

Découvrir la richesse du parc national Lauca

1

Depuis 1981, le parc national Lauca est compris dans un ensemble inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il est très marqué par un relief volcanique. Étant dominé par plusieurs volcans : le Parinacota, 6 342 m, et son jumeau, le Pomerape, 6 282 m, sans oublier le volcan Guallatiri, 6 060 m et l’Acotango, 6 050 m. Ces volcans sont à l’origine de la création de plusieurs champs de lave. Tels que le Cotacotani, ainsi que des geysers et des sources thermales. À lui seul, le Parinacota vaut le détour durant les séjours au Chili. Son ascension constitue un vrai défi pour ceux qui recherchent leur premier « 6 000 ». Et celui-ci dépasse de loin leur espérance.

À part cela, la flore du parc mérite une attention particulière. Car on y note la présence de « Llaretas – Azorella compacta », un arbuste vert clair qui arrive à croître sur des sols durs. Son rythme de croissance est très lent : il ne pousse que de 2 cm par an. Cette plante est menacée de disparition en raison de son usage en tant que comestible domestique. Par ailleurs, les estivants y observeront près de 130 espèces d’oiseaux ainsi que des mammifères typiques de la faune andine. Y compris donc des cigognes, des viscaches et des guanacos, entre autres.

Voir le côté archéologique du parc national Lauca au Chili

2

Dans l’enceinte du parc national Lauca, les globe-trotters pourront voir quelques vestiges, dont l’exceptionnel chacu las Cuevas. Le chacu est le nom quechua des pièges à camélidés, notamment des vigognes et des guanacos. Son architecture témoigne d’un savoir-faire d’une autre époque. En l’explorant, les routards se transformeront en archéologues pour quelques heures. Durant ce séjour chilien hors du commun, ils sauront que ce piège à camélidés existait depuis le XVIe siècle, et qu’il est composé de murs de pierres sèches disposées de façon symétrique. Du fait de sa belle conception, cet édifice a su défier toutes les intempéries. Et il a gardé un état parfait de conservation.

https://www.astuces-depannage.com/wp-content/uploads/2018/03/1-1-1024x741.jpghttps://www.astuces-depannage.com/wp-content/uploads/2018/03/1-1-150x150.jpgAnnieVacancesÉCOTOURISMELe Chili regorge de gros endroits touristiques, attirant un nombre inestimable de visiteurs. San Pedro de Atacama les fascine pour son architecture d’origine inca. La Valle de la Luna les intrigue pour son étrangeté. D’autres personnes apprécient le parc national Lauca pour différentes raisons. Créé en 1970, ce joyau...Nos meilleurs astuces dépannage