Le temps d’un voyage aux États-Unis, l’exploration des richesses naturelles est incontournable. En effet, cette terre d’aventure dispose de 59 parcs nationaux à couper le souffle. Les globe-trotters qui sont en quête d’évasion et de découvertes y trouveront leur bonheur. Parmi les zones protégées à ne pas manquer, on compte le parc national de Yellowstone. Créé en 1872, celui-ci s’avère être le plus ancien parc national du monde. Par ailleurs, il est à noter que ce site exceptionnel occupe une superficie de 8 983 km², et s’étend sur trois états, dont le Wyoming, l’Idaho et le Montana.

Lors d’une excursion sur les lieux, les touristes apercevront des geysers et plusieurs sources chaudes. Mis à part cela, cette réserve naturelle sert de refuge à une soixantaine de mammifères. Les bourlingueurs y rencontreront des loups gris, des lynx, des bisons, des ours noirs, des pumas, des wapitis, des élans, des chèvres de montagnes, etc. Ils y verront également d’autres espèces d’animaux comme des poissons, des reptiles, des amphibiens et des oiseaux. En outre, en ce qui concerne la flore, les routards y découvriront 1 700 espèces endémiques d’arbres, de plantes ainsi que de lichens.

Explorer les merveilles du parc national de Grand Teton

Pour continuer leur aventure, les globe-trotters pourront partir à la découverte du parc national de Grand Teton qui se localise au nord-ouest de l’État du Wyoming. Ce site est réputé pour ses roches âgées de plus de deux milliards d’années ainsi que ses paysages montagneux qui sont dominés par le Grand Teton, un sommet qui culmine à 4 197 m. Hormis cela, cet endroit abrite une faune sauvage exceptionnelle, notamment 60 espèces de mammifères.

Les touristes y trouveront des herbivores tels que des élans, des bisons, des wapitis, des cerfs hémiones, des mouflons canadiens et des antilopes d’Amérique. Ils y rencontreront également des prédateurs comme le grizzli, l’ours noir, le puma, le lynx, le loup gris et le coyote. Parmi les petits mammifères, les bourlingueurs verront des écureuils roux, des tamias mineurs, des gloutons, des marmottes à ventre jaune ainsi que des castors canadiens. En outre, il faut savoir que pour leur sécurité, les visiteurs devront garder une distance suffisante avec les grands animaux.

Le parc national de Yosemite, une adresse qui vaut le détour

Lors d’un voyage aux États-Unis, le parc national de Yosemite est incontournable. Celui-ci se localise dans les montagnes de la Sierra Nevada, dans l’est de la Californie. Sur une superficie de 3 079 km², il s’avère être le troisième plus grand parc de Californie. Par ailleurs, ce site est le second plus ancien parc sur le territoire américain. Il est à noter que ce lieu est réputé pour ses chutes d’eau et ses dômes granitiques. Mis à part cela, il regorge de richesses naturelles hors du commun.

Côté flore, les globe-trotters y apercevront une végétation étagée et variant de l’altitude et de l’exposition au soleil. Ils y découvriront des pins ponderosa, des pins de Joffrey, des pins tordus, des sapins blancs, des sapins de Douglas, des lauriers de Californie, des chênes noirs de Californie, etc. En outre, en ce qui concerne la faune, cet endroit d’exception présente une grande variété de biotopes qui abrite 250 espèces de vertébrés. On y trouve l’opossum de Virginie, le renard gris, le raton laveur, l’ours noir, la chouette, la tortue de l’ouest, etc.

https://www.astuces-depannage.com/wp-content/uploads/2017/10/aventure-1024x233.jpghttps://www.astuces-depannage.com/wp-content/uploads/2017/10/aventure-150x150.jpgadminVacancesLe temps d’un voyage aux États-Unis, l’exploration des richesses naturelles est incontournable. En effet, cette terre d’aventure dispose de 59 parcs nationaux à couper le souffle. Les globe-trotters qui sont en quête d’évasion et de découvertes y trouveront leur bonheur. Parmi les zones protégées à ne pas manquer, on compte...Nos meilleurs astuces dépannage